• Les mémoires de Lady Trent - Marie Brennan

    Titre : Les mémoires de Lady Trent
    auteur : Marie Brennan 

    tome 1: 

    Les mémoires de Lady Trent - Marie Brennan

    tome 2 :

    Les mémoires de Lady Trent - Marie Brennan

    Tome 3 :

    Les mémoires de Lady Trent - Marie Brennan

    et tome 4:

    Les mémoires de Lady Trent - Marie Brennan

    ( cinquième tome à paraître )

    Quatrième de couverture du premier tome :


    « Soyez avertis, cher lecteur : les volumes de cette série contiendront des montagnes gelées, des marais fétides, des étrangers hostiles, des compatriotes hostiles et à l'occasion des membres de ma famille hostiles, de mauvaises décisions, des mésaventures géographiques, des maladies dépourvues d'attrait romantique et une abondance de boue. Vous poursuivrez votre lecture à vos risques et périls. »

    Les mémoires de lady Trent, mises en scène par Marie Brennan, racontent la vie et les recherches d'Isabelle Trent, naturaliste mondialement connue et désormais vieille dame, dont l'esprit et le style empreints d'humour s'avèrent sans pitié pour les imbéciles. Dans ce premier volume, Isabelle, petite fille puis jeune femme, brave les conventions de sa classe et de son temps pour satisfaire sa curiosité scientifique et accompagner son mari lors d'une expédition à la recherche des dragons de Vystranie...

    Un livre de facture raffinée, qui s'adresse aux amateurs d'époque victorienne, de fantasy, et n'est pas sans rappeler le travail baigné de naturalisme et d'imaginaire de Pierre Dubois dans La grande encyclopédie des fées.

    Mon analyse :

    Marie Brennan signe une serie de carnets de voyage, à la manière des naturalistes, en pleine contrées imaginaires chez l'éditeurs méconnu L'Atalante. Placé sous le signe de sa collection La dentelle du cygne, dont la devise est : "Avec la « Dentelle du Cygne », lire c’est rêver, rire, réfléchir, mais aussi réagir, sortir des sentiers battus, renouveler sa vision du monde…", les multiples tomes des Mémoire de Lady Trent offrent un univers accessible et des voyages au quatre coins de contrées fantastiques.

    Le texte propose un point de vue intéressant sur les dragons, de par sa volonté d'approche scientifique mais aussi par la mise en avant de cette fascination pour ces fantastiques sauriens que l'on ne retrouvent que trop peu au centre des grand roman de fantasy. L'histoire bien ficelée n'est pas celle d'un roman d'action et prend au contraire le temps de bien installer son intrigue complexe au fur et à mesure des volumes, retranscrivant ainsi par la même occasion la lenteur, la difficulté des démarche, les complexités politiques (comme elles pourraient l'être chez nous) du monde imaginaires dans lequel baigne l'héroïne principale: Lady Isabelle Trent. L'écriture travaillée et fluide, la quasi absence de dialogue et la presque omniprésence de passages descriptifs nous permettent de plonger encore plus profondément dans cet univers des science, en nous plaçant, en quelque sorte, nous aussi en position de scientifiques. Cette forte présence de description peut vous paraître ennuyeuse, mais les romans en sont d'autant plus captivant
    Les couvertures de chaque tomes, réalisés par Todd Lockwood, sont à elle seul des programmes de lecture sur le contenu des différents romans. Les expéditions toujours plus mouvementées et animés de l'héroïne sont à son image, complexes et souvent assez désopilantes, un côté renforcé par le caractère bien trempé, charismatique et fort qui est prêté à Isabelle Trent, qui n'hésite pas à tirer privilège de sa position et de son âge pour dépasser ce qui semble être les codes de la société qui l'entoure, et en quelque sorte s'abjurer de cette société victorienne au préjugés bloquant. Ce qui donne un nouveau type d'intérêt pour ce cycle de romans, centrée sur le rapport à l'éducation des femmes et celui de l'accession des femme à la connaissance/profession scientifique (parfois encore aujourd'hui bien tumultueux comme le montrent certains extraits des débat européens), notamment avec la création par Isabelle de l'université Volante à son domicile. Même si limiter le texte à cet aspect là, ce n'est pas lui faire honneur, je l'ai trouvé aussi assez intéressant. Ainsi entre histoire, sujet encore d'actualité et voyage, Marie Brennan tisse un lien entre l'univers parallèle de son cycle et le notre.

    Dorénavant, à vous de voir si vous souhaitez embarquer sur le basilic, aller fouiller les ruine draconienne en Vystranie, étudier les dragons du désert akhien, rencontrer les marais-mouliens et les politiques étrangers ou bien tout simplement rester à étudier les lucions que vous conservez dans du vinaigre au fond d'une armoire, ou peut-être tout ça à la fois ? 

    Et bonne lecture !


  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Juin à 09:23
    Tu penses vraiment pouvoir faire un article par jour? Oo
    Alors que j'ai déjà du mal avec mon rythme hebdomadaire...
    Les bouquins de l'Atalante sont cools, ce sont toujours des livres très soignés graphiquement.
      • Mardi 19 Juin à 10:45

        Disons qu'en ce moment c'est les vacances, alors oui, en plus il y en a plein qui était en préparation et qu'il faut que je finisse ! Et je suis étonnamment très motivé pour en ce moment ! 

        Et puis c'est un défi, alors il faut essayer ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :