• Je me sens mourir

    Mon coeur s'essoufle

    Ma douleur se camoufle.

    Mes muscles vieillissent 

    Mes doigts durcissent.

    Mes os se fissurent

    Avec milles et une éraflures.

     

    Mes ongles se cassent

    Mes cheveux se brisent

    Ma voix s'en va

    Mes yeux se ferment,

     

    Mes larmes coulent,

    Mon eau pourrait redonner vie à un fleuve.

    Réveiller les torrents, 

    Remonter des cascades,

    Servir de pluie,

    Pour les enfants du Burkina Fasso. 

     

     

     

     

     

     

    Et,

     

    Je me sens mourir...

     

    Pourtant je suis la 

    Je marche

    J'avance

    Je respire...

     

    Je ne devrais pas

    Utiliser mes dernières forces

    A les gaspiller en marche ,

    Courses ,

    Et Liberté.

     

     

     

     

     

    Mais...

     

     

     

     

    J'ai envie de vivre.

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 3 Juin à 01:53

    C'est vraiment bien, le travail sur la mise en page est réussi, il donne vraiment de l'ampleur au poème *-*

    2
    Jeudi 1er Novembre à 17:58

    Magnifique, ce poème à un rythme vraiment super.

    Ce poème est beau. 

    3
    Samedi 3 Novembre à 18:23

    Wawawah merci :3

    Vous me faites redécouvrir ce que j'ai fait, j'en n'avais absolument aucun souvenir :o

    4
    Samedi 3 Novembre à 18:32

    ^^

    Il est plus facile d'oublier son œuvre que celle des autres, ravie d'avoir contribue au rappel de tes talents.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :