• Game over

    Bonjour bonjour !
    Un poème sur un thème qui me tient à cœur car très présent…

    GAME OVER

    Il n’est plus qu’un fantôme aux yeux rougis
    Il n’est plus qu’un reflet de nuits d’insomnie
    Il est toujours quelque part ailleurs
    Sa vie est marquée par un Game over

    Un jour il s’approche d’une étrange contrée
    Se prend aux merveilles de ce monde inconnu
    Mais peut-il vraiment savoir qu’il deviendra déchu
    Par cet écran qui l’a émerveillé ?

    Le lendemain il hausse les épaules
    Se dit qu’en retournant là-bas
    Il ne fait pas plus de mal que ça
    Que ce n’est qu’un moyen de trouver un autre rôle

    Le troisième jour il retourne à nouveau
    Fuit le temps, le meuble, l’occupe à sa guise
    Fuit la réalité, les soucis, trouve une autre mise
    Dans un jeu qui lui paraît terriblement beau

    Le quatrième il ne peut plus tenir
    Derrière son écran il va trouver
    Réconfort et joie qu’il trouve mérités
    Et s’enfuit avec lui tout ces souvenirs

    Le cinquième il se rue sur sa console
    Il ne peut s’arrêter même si il le veut
    Il a l’impression d’exaucer tout ses vœux
    Par l’intermédiaire de jeux, véritables camisoles

    La nuit son esprit est tourmenté
    Il ne pense qu’à sa seule façon
    D’échapper au réel, sa seule addiction
    Il veut encore et encore jouer

    Alors il se lève et retourne dans ce monde
    Cette prison attirante auquel il ne peut plus
    Échapper, sortir, vivre sans abus
    Il ne sait pas qu’il entre dans un cercle immonde

    Chaque jour chaque nuit malgré sa lutte
    Il se plante derrière l’écran maudit
    Dans un cercle vicieux et infini
    De plus en plus profondément il chute

    Alors il dit adieu à toute sa vie
    Au passé au présent et à l’avenir
    Il n’existe plus que pour rétrécir
    Rétrécir dans des jeux qui le ramollit

    Il ne peut plus arracher ses yeux
    D’autre part que sur un écran
    Alors, âme errante vagabond errant
    Sans but sans vie sans vœu

    Il n’est plus qu’un fantôme aux yeux rougis
    Il n’est plus qu’un reflet de nuits d’insomnie
    Il est toujours quelque part ailleurs
    Sa vie est marquée par un Game over


  • Commentaires

    1
    Lundi 31 Août 2015 à 19:09

    Waw...c'est si beau... Je vois de quoi tu parles. Cette espèce d'addiction à l'écran et aux mots des gens que l'on y rencontre. Cet échappatoire à la réalité. 

    Les vers sont longs mais très bien structurés. Il y a vraiment un beau rythme laconique. J'adore.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :